La superstition du chat noir et l’évangile des sorcières.

La superstition du chat noir et l’évangile des sorcières.

Mais d’où vient la superstition du chat noir ?


Le chat noir, depuis l’Égypte ancienne est perçu comme un être en lien avec des forces obscures

La superstition du chat noir date d’une époque très lointaine. Elle trouve ses origines dans les mythes créateurs


La superstition du chat noir en Egypte ancienne


la superstition du chat noir

Dans la tradition égyptienne, les yeux brillant d’un chat dans la nuit renvoient au pouvoir du dieu Rê.

Le soleil, qui chaque nuit meurt et traverse le monde des ténèbres pour ressusciter au matin. Un chat noir symboliserait le tombeau du grand astre prisonnier du monde des morts. La lumière qui sort de ses yeux est le pouvoir du dieu solaire qui se manifeste aux vivants.


La superstition du chat noir dans l’Evangile des sorcières


la superstition du chat noir

L’évangile des sorcières ?

Il s’agit d’un livre publié en 1899 par Charles Leland (journaliste et folkloriste américain).

Un texte, entre mythe et réalité, qui met en scène la création de l’homme et de l’univers. Son contenu est similaire à celui de  la création du mythe de l’œil de Rê.

L’auteur est un grand voyageur. Il s’est intéressé au folklore de plusieurs cultures et surtout, aux croyances religieuses liées à la sorcellerie en Toscane. Aujourd’hui, ce livre est un des textes fondateur du Wicca : un culte à mystère incluant des éléments de croyances comme le chamanisme, le druidisme et les mythologies. 


l’ombre avait triomphé sur la lumière


Au début du XXe siècle, en Italie, (Toscane) il existe encore un grand nombre de sorcières et de diseuses de bonne aventure. Ces femmes sont capables de prédire l’avenir dans les cartes ou dans les lignes de la main. Leurs pouvoirs se transmettent de génération en génération et remontent à l’époque romaine ou étrusque.

Toutes ces données orales ont été retranscrites dans un évangile (Il Vangelo), dans lequel on trouve les origines d’une très vieille religion : La vecchia religione. Son mythe fondateur est basée sur une créatrice féminine et sa fille venues sur terre. 


L’histoire du rôle et de la superstition du chat noir


la superstition du chat noir

C’est au moment de la création que le chat joue un rôle bien particulier.

La déesse Diane fut créée avant la création des hommes, tout vient d’elle. Elle tira, d’elle-même, la première obscurité car elle se divisa en ombre et en lumière. Une fois divisée, elle se rendit compte à quel point sa moitié lumineuse était étincelante de beauté. Ce double n’est autre que son frère, son fils, Lucifer (littéralement le porteur de lumière). Elle voulut tout de suite, se le réapproprier et  le désira plus que tout.

Lorsque qu’ils se retrouvèrent tous deux sur terre, Diane usa de sa sorcellerie pour le récupérer. Son frère possédait un chat magnifique qui dormait sous son lit toutes les nuits. La déesse devenue mortelle, négocia alors avec ce dernier pour qu’ils échangent leur corps. Le chat accepta et Diane se retrouva chaque nuit aux côtés de sa moitié. De ce stratagème naquit leur fille Aradia la première instructrice de toutes les sorcières.


L’ombre triomphe sur la lumière


la superstition du chat noirLorsque Lucifer se rendit compte que sa soeur l’avait piégé et que, par conséquent, l’ombre avait triomphé sur la lumière. Il se mit dans une colère noire.

Mais Diane l’ensorcela, elle chanta un air comparable au fredonnement des abeilles, au bourdonnement d’une toupie, à un rouet, le rouet qui file la vie de tous les humains. Toutes choses furent filées sur le rouet de Diane. Lucifer ne fait que tourner la roue.

Le chat noir est, depuis toujours, associé cette victoire de l’ombre sur la lumière. En effet sa couleur rappelle Diane, la déesse de l’ombre. Elle est la partie sombre, cachée présente dans toutes choses.

On considère d’ailleurs, qu’une sorcière peut prendre l’apparence d’un chat noir, chaque fois qu’elle souhaite tromper les hommes… 


J’espère que l’histoire de la superstition du chat noir n’a dorénavant plus aucun secret pour vous.

Bien que cette histoire est moins connue, je trouve qu’elle mérite d’être partagée ne serait, ce que pour toutes les métaphores intelligentes qu’elle contient.



Laisser un commentaire